Binetti - Songwriter in Paris, France
It's you There are days when I come in late It’s not too late To hold you and to tell you that I love you I spend my time in hopeless ways But home is my hope cause you wait inside Flies around my eyes The Devil in my bottle Salvation on a plate it’s you No feast on my table They say that I’m not able not you Your heart cannot rest tonight If I’m not all right It’s true it’s true The saints know I hurt inside I need a helping hand It’s you it’s you t. Vinyoh JC Binetti
Received lots of comments & props
5
837  
Binetti - Keyboard
Audio
Paris, France
Ma fiancée on avait dit quatre heure je savais que ce serait juste la pluie s'était remise à tomber tous les passants s'étaient réfugiés sous le seul arrêt de bus (moi) J'était trempé de (la) tête au pieds Mais où reste-t-elle? Encore cette fois, pas un message ni de mail! Devant le bijoutier ma future femme m'laisse encore poiroter. Déjà pour le faire part impossible de s'accorder juste deux coeurs enlacés, quelques pensées bien naives Pour l'enveloppe: papier de luxe ou carton recyclé J'ai fini par apeller un à un chacun des convives Je vois déjà la scène demain matin Je serai seul dans cette église même refrain et à perte de vue personne en robe de mariée Je garderai les yeux fermés. dès les tous premiers jours elle m'avait ensorcelé plus belle que la nuit noire elle n'apartient à personne aussi libre que l'eau froide des ruisseaux impossible d'apprivoiser mon âme soeur , ma sauvageonne Mais comment fait-elle? Encore cette fois Pas de message ni de mail! les bougies allumées, ma fiancée sait se faire désirer. On ne s'ennuira pas c'est sûr même à 60 ans devant le marchand de glace avec les petits enfants je l'attendrai encore et encore sans nouvelle mais elle viendra, pareille au même Mais par ce que c'est elle j'lui pardonne à chaque fois parce que je l'aime Mais juste par ce que c'est elle ma future femme c'est elle que j'aime Mais par ce que c'est elle je lui pardonne à chaque fois parce que je l'aime JC BINETTI, Faro 23.5.2014
7
1,100  
Binetti - Songwriter
Audio
Paris, France
Imagines Un baiser, ce n’est pas assez Attends, tu ne peux pas t’en aller Un seul instant sans toi, c’est déjà une éternité pour moi Imagines ma vie Imagines ma vie ma vie je ne l’imagines même pas sans pouvoir te serrer fort contre moi Et si je perdais ta confiance ma vie n’aurait plus aucun sens Tu prends tous mes neurones en otage Adieu le grand voyage Imagines ma vie Imagines ma vie ma vie je ne l ’imaginais pas sans pouvoir te serrer fort contre moi Imagines faux départs et confusions N’ont pas leur place dans notre dimension si proche de moi, si proche de toi plus de distance un seul et même toit Imagines ma vie sans te serrer fort contre moi Imagines ma vie Imagines ma vie ma vie je ne l’imagines même pas Attends, tu ne peux pas t’en aller Un baiser, ce n’est pas assez Un seul instant sans toi, c’est déjà une éternité pour moi JC BINETTI Frankfurt 2014
3
823  
Binetti - Keyboard/vocals
Audio
Paris, France
Revolution I Find myself in a strange, strange place But it is my land I Find myself among terrified faces And it breaks my heart, I raise my hand Wanna grab a star pass it round Shine till I free myself in Cairo Cairo that’s where I’ll go Join the people march to Tahrir Cairo that’s where I’ll go Join the people Start a Revolution It’s not a war but it’s something close (See) the blood on my face and I’m not sure I could win again this time But I can’t stop now, memory trace Wanna write a song Pass it round sing till I free myself in Cairo Cairo that’s where I’ll go Join the people march to Tahrir Cairo that’s where I’ll go Join the people Start a Revolution different Kind of resolution on fire or abroad my way is silent to write a song let spray out my mod Wanna write a song Pass it round sing till I free myself feel free in Cairo Cairo that’s where I’ll go Join the people march to Tahrir Cairo that’s where I’ll go Join the people Start a Revolution It'sd like a revolution when I'm writting song I feel free Like a hero Cairo that’s where I’ll go Join the people march to Tahrir Cairo that’s where I’ll go Join the people Start a Revolution Join the people, Join the people, Join the people Start a Revolution Singing Start a Revolution Tony VINYOH / JC BINETTI 2014
4
1,094  
Binetti - Songwriter
Audio
Paris, France
I listened these some notes of music hundred of times while I was child. Sitting on the old chair of my aunt, captivated through this beautiful dancer, that was spreading so much emotions. Some week ago I visit my cousin in Italy and found this magic bottle. I felt the same emotions. You can share... cu Jean-Chris Ma fragile danceuse tournoyait légèrement envoutante berceuse rien que pour toi et moi JC BINETTI My delicate dancer whirled slightly captivating lullaby just for you and me
4
1,210  
Binetti - Keyboard
Video
Paris, France
Cœur de glace Elle marchait pour oublier ce qu'on lui avait fait Elle priait sur les chemins de saint Jean de Compostelle Elle marchait seule pour redonner un sens à sa vie Elle Marchait pour exhaler ces tableaux noirs interdits Ni toi ni moi, ni personne ne pourra changer la maldonne et ces traumatismes coriaces Infligés par ces cœurs de glace Elle trouvait toujours moyen d'aller à l'essentiel Elle dansait pour retrouver cette petite étincelle qui brillait jadis dans son miroir de gamine tape à l’œil Elle cherchait dans les champs de fleurs son trèfle à quatre feuilles Ni toi ni moi, ni personne ne pourra changer la maldonne et ces traumatismes coriaces Infligés par ce cœur de glace Ni toi ni moi, ni personne ne pourra gommer dans l'enveloppe ces mots durs de rupture dégueulasse envoyés par ce cœur de glace Ni toi ni moi, ni personne ne s’amourache d'une angoisse Ni toi ni moi ne s'attache au cœur de glace JC BINETTI 2014 Genève 28.12.2013
2
612  
Binetti - Songwriter
Audio
Paris, France
Instrumental composer & production JC BINETTI 2014
8
1,261  
Binetti - Songwriter
Audio
Paris, France
Haut les coeurs Je tourne la tête, le nez collé au hublot Couleurs pastel bleu d'azur quel beau tableau Force centrifuge, légère pression aux artères Et je rêvasse sur un nuage vacataire d'une Sensation euphorisante Sans poids ni masse,de légèreté Si notre terre vue d‘en haut donne l‘impression d‘éternité De calme et de volupté, elle aura mis bien des années Repoussant les rayons chargés et autres cailloux propulsés Sans s‘arrêter de tourner Alors au nom de l‘humanité laissez le monde respirer Raccrochez vos gants de vainqueurs Haut les cœurs Je penche la tête, en bas le halo des villes Ou l‘on trépasse tristesse dans les bidonvilles aux enfants élevés dans la peur des ridicules folies des petits hommes haut-le-cœur Une Sensation désespérante Sans aucune chance de liberté Si notre terre vue d‘en haut donne l‘impression d‘éternité De calme et de volupté, elle aura mis bien des années Repoussant les rayons chargés et autres cailloux propulsés Sans s‘arrêter de tourner Alors au nom de l‘humanité laissez le monde respirer Raccrochez vos gants de vainqueurs Haut les cœurs Je hoche la tête, les yeux fermés à mi-clos La petite fille à coté de moi est en sanglot Elle serre fort la main de son père qui par pudeur Ne dira rien sur l‘expulsion Haut les cœurs Une Sensation de compassion de l'impuissance ou de lâcheté Si notre terre vue d‘en haut donne l‘impression d‘éternité De calme et de volupté, elle aura mis bien des années Repoussant les rayons chargés et autres cailloux propulsés Sans s‘arrêter de tourner Alors au nom de l‘humanité laissez le monde respirer Raccrochez vos gants de vainqueurs Haut les cœurs Haut les cœurs Une Sensation désespérante Sans aucune chance de liberté Raccrochez vos gants de vainqueurs Haut les cœurs JC BINETTI paroles et musique 28.1.2013 au dessus de Kaliningrad
Received lots of comments & props
1
1,273  
Binetti - Songwriter
Audio
Paris, France
Heart's quake Animals are silent, Mystery In the whirlwind of life, Nobody Felt far and wide something like suspect Except Hispaniolan Parakeet Soughing in his cage imminent earthquake Politicians should avoid the headache voting for this zone a ban of building and bend an ear to our children's singing a million trembling smarts sending a heart In a short snatch all turns history and I lost everything. Misery. all centuries walls have collapsed I was staying awake, sheltered Dearth of love all around me death The Believers should avoid the remake gambling for plot of land, a building and bend an ear to our children's singing A million trembling smarts sending us a heart And Today on the rubble of Haiti I will build your tower of ivory not time no place for cheating affairs I want to feel you free of scares hope springs frankly to my heart You and I we should avoid some mistake following the natural law for living and bend an ear to our children's singing a million trembling smarts sending you the last heart's quake JC BINETTI 11.23.2013
6
857  
Binetti - Songwriter
Audio
Paris, France
just a FIRST draft !!! For friends that will find time have a listen to these lyrics in English, evaluate prosody and share a feed back.
7
1,276  
Binetti - Vocals/keyboard/drums
Audio
Paris, France
Lola sent me this beautiful lyrics some months ago and t take some time to make this nice pop song that I hope you will enjoy.
3
1,126  
Binetti - Songwriter
Audio
Paris, France
lyrics written 4 years ago are still actual. "We are living longer but... we are spending even so much time... with stupid tasks on computer! And that is not real life " ;-)
4
1,030  
Binetti - Songwriter/keyboard
Audio
Paris, France
sometimes we are too proud to do the little necessary not to each other. This is a friend reminds us that we have only one life. And that's fine. Des fois, on est bien trop fier pour faire le petit pas necessaire envers l'autre. C'est bien qu'un ami nous rapelle que nous n'avons qu'une vie.
12
1,588  
Binetti - Songwriter/vocals
Audio
Paris, France
Give a chance for peace
3
1,317  
Binetti - Songwriter
Audio
Paris, France
When you take my hands in yours... so much energy flow. Is that love?
0
1,507  
Binetti - Songwriter/guitar/keyboard
Audio
Paris, France
Some people around me are losing their memory, day after day... And also their all personality in the point of view of them, that are still able to remember. Mémoire insolente J avais trouvé ton mot sous les fleurs Sur papier blanc, sans couleur ces mots griffonnés inodores dans mon cœur résonnent encore tu cherches la délivrance de mes impertinences Ne plus avoir à supporter mon regard parfois vide et si secret de souvenirs aléatoires qui dans ton cœur résonnent encore Je perds la mémoire et j'ai peur Insolente impuissance qui me leurre Je n’avais jamais connu Quelqu'un comme toi Je te souhaite tous les bonheurs du monde Ne m’oublies pas trop vite, pas toi si je ne peux plus visiter mon passé je ne suis plus qu'un amas d'élements sans vie carbone calcium et oxygène azote phosphore et hydrogène Mes yeux fixent tes photos posées sur mon bureau Tant qu'à leur vu je continue de trembler de la tête aux pieds cet état de grace aléatoire dans mon cœur résonnent encore Je perds la mémoire et j'ai peur Insolente impuissance qui me leurre Si je suis odieux et méconnaissable que mes faits et gestes sont machinaux Que je ne sais plus qui tu es oublies ca si je ne peux plus visiter mon passé je ne suis plus qu'un amas d'élements sans vie azote phosphore et hydrogène Et je repense à nous simplement Quelques soit les bourrasques de vent Aussi légèrement que ce soit dans mon cœur résonnent encore JC BINETTI Paris, France 19.2.2013
4
1,184  
Binetti - Keyboard/drums/songwriter
Audio
Paris, France
A song for all creative people that have already sitting front of a white paper sheet in a café or ... read more in a train ;-) Dessin Tous les mots s’entrecroisent et voltigent sur l’ardoise ! Peaufinés maintes fois ils sont prêts pour l’envoi. Aux critiques, faux alliés. Je dis stop! Les dés sont jetés. Eh Garcon! laissez là ma serviette. Non, non non! Je ne veux plus qu'on la jette. l'auditoire me fait savoir qu’ils ont liké mon grimoire ! Un petit dessin que je griffonne ou un refrain que je fredonne deux lignes d'un bouquin dont je rafolle au café ou dans le train… liberez-vous idées folles vous me faites du bien Tous les grands concepts commencent sur une serviette ! Volatile et fragile, inflammable mais docile, A l’espace limité, elle supporte nos pensées. Un sonnet ou quatrain, histoire sans lendemain; Eh Garcon! Remballez la serviette. Non, non non! quand même pas l’allumette. l'auditoire me fait savoir Qu'ils ont sorti leurs mouchoirs. Un petit dessin que je griffonne ou un refrain que je fredonne deux lignes d'un bouquin ou je rigole au café ou dans le train… il ne suffit d'un rien pour que sortent ces idées Dans l’espace-temps bien fini Que nous offre la vie. Eh Garcon! du papier, une serviette. S'il vous plait ! Ne crois pas que j'arrête l'auditoire attends déjà que je chante celle là Oh, c'est mon dessein, qui te chiffonne? encore ce refrain... tu me pardonnes! finir d'écrire ce bouquin ou je m'afolle au café ou dans le train… Un petit dessin ou un refrain au café ou dans le train JC BINETTI – 20.4.2013 Berlin
Received lots of comments & props
2
1,284  
Binetti - Drums/guitar/keyboard
Audio
Paris, France
C'est pour tous mes rêves tombés en poussière pour tous vos vœux vains Presque atomisés Que j’ai bricolé un aspirateur doré Pour qu'au moins ils soient tous enfin unifiés Mais sans qu’ils reposent pour l’éternité JC BINETTI Bregenz, Austria 1.2.2013
4
1,237  
Binetti - Songwriter/piano/guitar
Audio
Paris, France
Lyrics from Tony Vinyoh
2
1,502  
Binetti - Songwriter
Audio
Paris, France
0
1,230  
Binetti - Songwriter
Audio
Paris, France
Nord Ouest Guidé par la grande ourse Une nuit sans clair de lune Le mauvais temps d‘automne Au nord ouest de l‘ile * d‘Ellesmere Sous les vents de l‘arctique Une caisse sans cordages ballottée par la houle va s‘abattre sur moi! Alors c‘était ça mon destin. La tache rouge de mon sang qui s‘épand Prend la couleur d‘un dernier bon vin au contact de la glace sur le pont Mon corps s‘endort Dérivant sur les mers vides pourquoi devrais-je encore pleurer pour toi? Les anges noirs me pourchassent Au grès des vagues sans pitié À la dérive et sans gouverne Mais j‘avais choisi cap Nord ouest Quatre-vingt nord soixante-dix-neuf ouest Là, où les sirènes m‘attendent Guidé par la grande ourse Chaque nuit sans clair de lune Eté, printemps automne comme l‘hivers du nord au sud Les vents glacés de l‘arctique Qui t‘endorment sans effort Anesthésié par la houle Est-ce-aussi mon chemin? Alors, Je pense encore à toi. Une tache rouge sur la nappe blanche Me replonge entre ciel et glace Sur ton navire chaviré Ton âme envolée Le cap sur les mers vides Pourquoi devrais-je Encore pleurer pour toi? Les anges noirs nous pourchassent Au grès des vagues sans pitié À la dérive et sans gouverne Mais j‘avais choisi cap Nord ouest Quatre-vingt nord soixante-dix-neuf ouest Là ou les sirènes m‘attendent Là ou les sirènes m‘attendent Endormi sur le lit de l‘océan JC BINETTI Düsseldorf 29.3.2012
3
1,628  
Binetti - Songwriter
Audio
Paris, France
Aveugle J’ai sillonné le monde Dans ses moindres recoins Mais sans vraiment le voir du début à la fin J’ai flâné le dimanche Enivré des parfums Sur ces marchés, aveugle, Au gré de ma canne blanche J’avais goûté du bout des lèvres Aux délices exotiques Que mes yeux choisissaient Pour offrir à mon palais Mais comment lui peindre mon arc en ciel ? Comment plonger dans ses rêves sans réveiller ses stupeurs? J’avais fermé les yeux Pour mieux voir en dedans Son âme en couleur Et mes crayons noirs et blancs je n’savais dessiner que des contours imprécis exprimer sans clarté les choses simples de la vie frontières infranchissables entre nos deux univers pour expliquer l’inexplicable sans grammaire pour l’oculaire élucider l’inextricable sans dictionnaire Gm7 Cm7 Un jour c’est toi qui m’avais peint F7 Sus4 F Sus4 sur chacune des gouttes de pluie Cm Cm7 Cm6 comme sur ma peau et pour la vie Gm7 Les vrais couleurs de l’arc en ciel J’avais palpé son monde Dans ses moindres recoins Pour y trouver la clé Bien gardée dans l’écrin J’avais touché les choses Du bout d’un doigt en détails Et enfin comprendre ses messages Ses messages en braille J’avais rouvert mes yeux Ce n’ serait plus comme avant Dans mon cœur les couleurs Rayonnent aveuglement Et pour comprendre sans faille Ses messages en braille maintenant c’est moi son peintre qui accorde les notes de blues qui sur sa peau et chaque nuit jouent les couleurs de l’arc en ciel J’avais fermé nos yeux Pour mieux voir en dedans Nos âme en couleur Et nos crayons noirs et blancs Qui laissent scintiller l’imaginaire La beauté du pluriel Sous nos doigts effleurant Les choses simples de la vie J’avais palpé son corps Dans se moindres recoins Pour y trouver encore Les choses simples de la vie. JC BINETTI Düsseldorf 8.7.2010 Blind I have traveled through the world, To the smallest corner, but without really seeing it from the beginning to the end. I strolled Sundays Getting high on fragrances, at these markets place Blind, following my white stock I tasted with my lips Exotic delicacies, That my eyes chosen to present my soft palate. But how to paint her my rainbow? How to dive into his dreams without waking her stupors? I closed my eyes To see deeper inside His colored soul and My pencils black and white I could only draw Secret contours And express sans clarity the simple things in life. Inviolable borders between our two worlds to explain the unexplainable without grammar for eyeballs elucidate the inextricable but for dictionary One day it's you that painted for me on each of raindrops like on my skin and for the life The true colors of the rainbow I palpated her world In every corner To find the jewel key Although kept in the light case I hit all things with the tip of a finger blow-by-blow To finally understand her messages contracted Braille I opened my eyes, but it will never be like before Colors in my heart radiate blindness A flawless understanding Of her Braille posts now I'm her painter tuning the blues notes that on his skin and every night are sounding rainbow’s colors I closed our eyes To see more inside Our colored souls Our pencils black and white That let sparkle imagination The beauty of majestic plural Under our fingers brushing The simple things in life I palpated every corner Of her blazing body Still to find The simple things in life. JC BINETTI Berlin, 06.12.2012
2
1,803  
Binetti - Songwriter
Audio
Paris, France
L'été C'est l'été : n'importe quoi ! On est cloué à la maison. C'est pas plus mal ... remonte le son ! pour les régimes des magazines: c'est trop tard. Pour un vol last minute : décline ! c'est aussi trop tard. ON RESTE LÀ Chéri, on aurait dû booker plus tôt Aller au parc monceau ? Où faire du vélo ? Non je préfère à la mer mon balcon ordinaire J'ai trop chaud. J'me recouche. 10 Minutes. full service hôtel-maison Alcazar Repas des rois dégustation de homard ON EST BIEN LÀ Alors bon appétit chez nous rue Mouffetard Ça vaut bien un Meurice ou Petit Nice Gin tonic gym tonic rides toniques sans étoiles, qu' il est bon le perles de rocailles J'ai trop soif. Morito. 10 Minutes. Hey! Chéri ! monte le son... C'est l'été brûlant Pourquoi ce besoin de partir si loin? Sans bagages. Décollage. dans 10 Minutes. Yeah ! De l'autre coté de l'atlantique: Les cigares langoustines à déguster: les vantards Alors on part ou pas ? Je dis bon vent à nos voisins d'la rue Mouffetard Connaissent-ils MissTic ? Ou bien le Magique ? Gin tonic gym tonic rides toniques je t'en prie monte le son pendant tout l'été Sans lequel. J'survie pas.10 Minutes. Hey ! Bébé ! monte le son... C'est l'été brûlant quand on a le soleil que vers 10 Heures Qui pointe son nez que 10 minutes Pour chaque départ on est a l'heure pour apprécier l'été indien JC BINETTI Berlin-Paris 10.8.2012
0
1,036  
Binetti - Songwriter
Audio
Paris, France
Name 
Binetti
Followers 93   
Views 27,815   
Props 174
Location Paris, France
Genres Pop, Jazz, Funk, R&B, Rock
Share
Loading comments...